La géographie des plus fortes croissances urbaines

Référence : 

CHALARD L. (2017). « La géographie des plus fortes croissances urbaines ». Population & Avenir. N°735. Novembre-décembre 2017. Pages 4-8 et 24.

Contexte :

Six ans après plusieurs articles sur les communes françaises connaissant les plus fortes croissances démographiques, qui reposaient sur des données couvrant la période 1975-2006, il convenait de réactualiser la question, avec les données les plus récentes couvrant la période 2006-2014, l’objectif étant de déterminer si les politiques publiques visant à la densification urbaine ont eu une efficacité et si les boomburbs et autres baby boomburbs apparaissent toujours aussi dynamiques.

Résumé (réalisé par Nicolas Prévost de la Cliothèque) :

Les fortes croissances démographiques sont souvent liées à un effet taille. Sur les 91 communes urbaines de France métropolitaine ayant connu la plus forte progression démographique entre 2006 et 2014, l’aire urbaine de Paris en compte 37. Lyon, Toulouse et Bordeaux comptent également de nombreuses communes urbaines en croissance. Les aires urbaines de Nice et de Lille font ici exception. Les métropoles de taille intermédiaire ont peu de communes urbaines en forte croissance, sauf autour de Rennes et Montpellier. Enfin, dans les agglomérations de moins de 100 000 habitants, seuls quelques territoires attirent en Savoie ou sur les littoraux méditerranéens et atlantiques.

L’auteur propose une typologie en 6 catégories : les communes urbaines de re-densification (sous l’effet de vastes opérations de rénovation urbaine), les communes urbaines bénéficiant de disponibilités foncières, les communes de type « boomburb » ou « baby boomburb » (communes périphériques de plus de 7500 habitants), les « villes nouvelles », les « villes-satellites » (qui profitent de la proximité d’une grande agglomération) et les communes littorales à dominante balnéaire.

Commentaire :

A venir.

Impact :

L’article a été cité dans la presse régionale concernant Aix-les-Bains, l’aire urbaine de Bordeaux, Hendaye, l’aire urbaine de Lille (Wasquehal), l’aire urbaine de Montpellier, le Val d’Europe en Seine-et-Marne et l’aire urbaine de Toulouse.

1) http://www.20minutes.fr/lille/2182691-20171206-nord-ville-metropole-lilloise-connu-plus-gros-essor

2) http://www.sudouest.fr/2017/12/09/huit-communes-qui-exp-losent-4020074-2780.php

3) http://www.20minutes.fr/bordeaux/2185739-20171211-bordeaux-apparait-facon-nouvelle-top-francais-croissance-demographique

4) http://www.lavoixdunord.fr/279551/article/2017-12-13/la-population-de-wasquehal-augmente-plus-vite-que-partout-ailleurs-dans-la

5) http://www.nordeclair.fr/120468/article/2017-12-13/la-population-de-wasquehal-augmente-plus-vite-que-partout-ailleurs-dans-la#

6) https://www.ladepeche.fr/article/2017/12/15/2705169-sept-communes-agglo-top-croissances-urbaines-france.html

7) http://www.ledauphine.com/savoie/2017/12/15/aix-les-bains-figure-au-palmares-des-plus-fortes-croissances-urbaines-en-france

8) https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/agglomeration-toulousaine-championne-france-croissance-demographique-1385853.html

9) http://www.sudouest.fr/2017/12/20/la-ville-dans-le-top-50-de-l-activite-demographique-4049884-4018.php

10) http://www.lagazettedemontpellier.fr/18124/quatre-communes-de-l-herault-parmi-les-plus-fortes-croissances-urbaines-de-france.html

11) http://www.herault-tribune.com/articles/166313/boom-demographique-agde-castelnau-le-lez-juvignac-et-le-cres/

12) http://www.leparisien.fr/montevrain-77144/demographie-la-population-du-val-d-europe-explose-27-12-2017-7473540.php

13) http://www.midilibre.fr/2017/12/29/castelnau-le-lez-et-le-cres-parmi-les-plus-fortes-croissances-urbaines,1608589.php

 

Publicités

Guilluy en politique

Référence :

CHALARD L. (2017). « Guilluy en politique ». Outre-Terre. N°51. 2017/2. Pages 47-8.

Contexte :

Christophe Guilluy, plus célèbre des géographes français vivant, étant totalement boudé par les géographes universitaires, principalement par pure jalousie, il était important de réaliser une première analyse de son parcours scientifique et de la réception de ses idées dans le monde politique. Le principal objectif était de constituer une première base de travail, permettant aux futurs chercheurs, qui analyseront son œuvre avec plus de recul, d’avoir des éléments clés sur le parcours d’un chercheur, finalement très méconnu.

Résumé :

A venir.

Démographie. Vers la fin de l’originalité française

Référence :

CHALARD L. (2017). « Démographie. Vers la fin de l’originalité française ». Revue politique et parlementaire. N°1082. Janvier-Mars 2017. Pages 27-33.

Contexte :

Demande de la revue politique et parlementaire, qui souhaitait faire un bilan des dernières évolutions de la démographie française, l’article visait à s’interroger sur la pérennité de l’originalité française au sein de l’Union Européenne, c’est à dire un solde naturel élevé grâce à une fécondité proche du seuil de remplacement des générations, dans un contexte de médiatisation croissante d’une baisse de la natalité hexagonale.

Catégories :France, Géographie de la population Étiquettes : ,

Revolution : the « peak births » theory

Référence :

CHALARD L. (2015). « Revolution : the « peak births » theory ». American Diplomacy. Mai 2015. URL : http://www.unc.edu/depts/diplomat/item/2015/0106/op/op05chalard_peak.html

Contexte :

Suite aux révolutions arabes de 2011, j’avais constaté une certaine corrélation entre la date du pic des naissances en Tunisie et en Egypte, et la date de ces révolutions. Il m’a semblé donc pertinent de pousser plus en détail la question et de publier l’article en anglais, en l’occurrence dans une revue électronique américaine, dans laquelle j’avais déjà publié un précédent article. C’est le seul article écrit directement en anglais, un travail fastidieux (l’aide de deux relecteurs américains a été grandement appréciable !), qui ne justifie pas la perte de temps. Il vaut mieux écrire dans sa langue maternelle.

Résumé :

A venir.

Le coût de l’immigration : un faux débat ?

Référence :

BUFFAT M., CHALARD L. (2015). « Le coût de l’immigration : un faux débat ? ». Esprit. Mars/avril 2015. Pages 207-210. URL : http://www.esprit.presse.fr/archive/review/article.php?code=38273&folder=4

Contexte :

Dans le prolongement d’une réflexion engagée avec une amie sur le multiculturalisme, qui avait abouti à un article synthétique dans Slate, il nous avait semblé intéressant de faire un court papier, accepté par la revue Esprit, concernant une thématique à la mode, la question du coût de l’immigration, qui nous paraissait sans issue, étant donné la complexité du phénomène.

Dis-moi où tu habites, je te dirai comment tu vis

Référence :

CHALARD L. (2014). « Dis-moi où tu habites, je te dirai comment tu vis ». in Le Monde hors-série. L’Atlas de la France et des français. Pages 106-107.

Contexte :

Demande de la rédaction de l’Atlas de la France et des français, il s’agissait de faire une synthèse des principales dynamiques territoriales et urbaines de la France d’aujourd’hui, avec pour objectif de dire des choses partiellement différentes de ce qui a déjà été dit, sinon cela ne présentait aucun intérêt. Ce fut l’occasion de reparler des concepts de périurbain subi et choisi, médiatisés, mais pas toujours bien compris.

Catégories :France, Géographie urbaine Étiquettes :

Is the german economy performing better than the french economy

Référence :

CHALARD L. (2014). « Is the german economy performing better than the french economy ? ». ECIA Briefing. February 25rd, 2014.

Contexte :

Les « extraordinaires performances économiques allemandes » post-crise de 2008 faisant l’objet de débats importants parmi les économistes et les journalistes, il m’avait semblé nécessaire de remettre les pendules à l’heure. En effet, l’analyse économique repose trop souvent sur du court-terme, ce qui fait que beaucoup de chercheurs avaient oublié que le PIB de l’Allemagne avait considérablement décroché pendant la crise de 2008. Il convenait donc d’analyser l’évolution du PIB des pays européens entre leur niveau d’avant crise et d’après crise, pour pouvoir éventuellement démontrer que l’économie allemande a été vraiment plus dynamique.

Résumé :

A venir.

Catégories :France, Géographie économique Étiquettes : ,