Accueil > France, Géographie de la population, Géographie urbaine > Le bilan démographique des maires

Le bilan démographique des maires

Référence de l’article :

Laurent CHALARD, Gérard-François DUMONT (2008). « Le bilan démographique des maires ». Population & Avenir. N°686. Janvier-Février 2008. pages 4-8 et 20.

Contexte :

A la veille des élections municipales de 2008, il semblait pertinent de réaliser un article comparant les évolutions démographiques des grandes communes françaises depuis 1999. Il s’agissait de bien distinguer les communes en croissance de celles déclinantes, en s’appuyant sur des facteurs explicatifs. L’article reposait toujours sur les données provisoires du recensement rénové.

Résumé (source Urbamet) :

Pour 376 communes de 20 000 habitants ou plus, il est possible de comparer l’évolution démographique de la population de leurs ménages entre 1999 et 2005. Ces communes qui comptabilisent plus du tiers de la population de la France métropolitaine ont une croissance démographique en moyenne inférieure à la moyenne nationale. Deux grands types se distinguent : les communes périurbaines ou paraurbaines ont une croissance supérieure à la moyenne nationale alors que les communes centres ont une croissance inférieure à la moyenne nationale. 21 communes sur 25 qui ont une croissance égale ou supérieure à 10 % sont en Ile-de-France et 18 d’entre elles sont en Petite couronne. Parmi les 25 communes qui ont connu un accroissement démographique entre 7,7 et 9,8 %, on trouve 15 communes franciliennes dont 10 en petite couronne. Les communes qui ont une forte diminution de population se trouvent au nord-est de la France.

Commentaire :

Cet article généraliste distinguait clairement les communes en croissance et les communes en déclin démographique. Son plan m’a servi de modèle pour l’article publié deux ans plus tard portant cette-fois ci sur les agglomérations et sur une période beaucoup plus longue. Cette recherche m’a conforté dans l’intérêt de consacrer une partie de mon travail à l’étude du déclin urbain, et pas seulement de la croissance.

Impact :

L’impact de l’article fut réel, étant cité deux fois dans la presse nationale. Ce fut la première fois que mon nom apparaissait, ce qui constituait le début d’une certaine reconnaissance de mon travail. Les Echos ont consacré une page entière à l’article, abordant uniquement la thématique du déclin urbain. Dans Sciences Humaines, ce n’était qu’un petit article.

1) Les Echos. 12 février 2008. Rubrique Population – Collectivités Locales – Emploi. Page 5. « Les villes sont souvent démunies face à la diminution de leur population ». Philippe Moreau.

2) Sciences Humaines. Avril 2008. N°192. Rubrique Actualité de la recherche. Page 18. « Les villes qui gagnent et celles qui perdent ». Benoît Richard. URL : http://scienceshumaines.com/les-villes-qui-gagnent-et-celles-qui-perdent-benoit-richard_fr_22103.html

3) Cité dans le Blog Alfortville Confluence. « La croissance démographique d’Alfortville : gestion ou pression foncière incontrôlée ? ». 3 octobre 2008. URL :  http://alfortvilleconf.canalblog.com/tag/population

4) Cité en bibliographie dans le chapitre 2 par E. CUNNINGHAM-SABOT, S. FOL (2010). « Vieillissement et migrations, réflexions à partir de la Basilicate et de la Bretagne » in M. BARON, E. SABOT, C. GRASLAND, D. RIVIERE, G. VAN HAMME. Villes et régions européennes en décroissance, Hermes, 2010, 368 pages.

Advertisements
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. novembre 16, 2011 à 8:52

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :