Archive

Posts Tagged ‘Ile de France’

Les communes périphériques à croissance spectaculaire. Des boomburbs à la française ?

novembre 14, 2011 1 commentaire

Référence de l’article :

Laurent CHALARD (2011). « Les communes périphériques à croissance spectaculaire. Des boomburbs à la française ? ». Population & Avenir. N°702. Mars-Avril 2011. Pages 4-8 et 20.

Contexte :

Dans un précédent article de 2008 sur les 100 plus fortes croissances communales en France, se distinguait une nouvelle catégorie de communes, non spécifiquement étudiées par la recherche urbaine jusqu’ici : des communes en très forte croissance démographique à dominante pavillonnaire se situant à la périphérie des grandes agglomérations. Dans le cadre de ma thèse, j’avais abordé plusieurs d’entre elles, dont Fonsorbes dans l’aire métropolitaine toulousaine. Je réfléchissais donc à l’éventualité d’écrire un article dessus. Parallèlement, j’ai lu entre temps le livre sur les boomburbs aux Etats-Unis, qui m’a tout de suite fait penser aux communes que j’étudiais, à la différence majeure que leur taille n’était pas comparable. Il m’a donc semblé logique d’écrire un article en adaptant les critères de définition au contexte français (un morcellement communal considérable et une moindre croissance démographique).

Résumé (source Urbamet) :

Des communes périphériques françaises à croissance spectaculaire depuis les années 1970 témoignent du phénomène américain des boomburbs. 54 boomburbs à la française sont recensés dans 22 départements, concentrés surtout dans le Sud de la France. Ces boomburs se trouvent en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, dans le sud-Ouest toulousain, en grande couronne francilienne, dans le Grand Ouest et en Rhône-Alpes. Dans les autres régions, on trouve quelques boomburbs isolés autour de quelques métropoles.

Commentaire :

Cet article constitue le premier pas vers une étude plus détaillée des boomburbs à la française. Il s’agissait dans un premier temps de montrer leur existence, à travers la constitution de critères pertinents pour déterminer leur liste. Désormais, je suis entrain de m’attaquer à un approfondissement du sujet, qui devrait se traduire par de nouveaux articles.

Impact :

A priori, je pensais avant même d’avoir terminé son écriture que cet article pourrait avoir un impact important, puisqu’il créait un nouvel objet de recherche, pas seulement en géographie, mais pour l’ensemble des disciplines travaillant sur la ville. Ce fut effectivement le cas, mais au-delà de toutes mes espérances, puisque l’article a été abondamment cité dans la presse nationale, faisant même parti des Unes du Monde !

1) Les Echos. 22 mars 2011. Rubrique Collectivités Territoriales. Page 6. « La France compte plus de 50 villes-champignons ». Philippe Moreau. URL : http://archives.lesechos.fr/archives/2011/LesEchos/20895-24-ECH.htm

2) WebTimeMedias.com . 22 mars 2011. Jean-Pierre Largillet. « Villes-champignons : Valbonne, championne de France ». URL : http://www.webtimemedias.com/article/villes-champignons-valbonne-championne-de-france

3) Urbanews.fr . 22 mars 2011. Patrick Guyennon. Mise en ligne de la carte des Echos et lien vers l’article. URL : http://www.urbanews.fr/la-france-compte-plus-de-50-villes-champignons-2.html

4) paperblog.fr 22 mars 2011. Heilios. Mise en ligne de la carte des Echos et lien vers l’article. URL : http://www.paperblog.fr/4291040/la-france-compte-plus-de-50-villes-champignons/

5) Cité sur le site du journal L’hebdo dans les 10 infos du jour du 23 mars 2011. URL : http://www.hebdo-plus.fr/journal/index.php  

6) Direct Matin. Edition Côte d’Azur. N°456. Jeudi 24 mars 2011. Page 6. « 435 % de croissance ».

7) Ouillade.eu. « Population : Canet figure parmi les 20 villes-champignons de France qui ont enregistré une croissance spectaculaire ». 26 mars 2011. URL : http://www.ouillade.eu/societe/population-canet-figure-parmi-les-20-villes-champignons-de-france-qui-ont-enregistre-une-croissance-spectaculaire/

8 ) Article reproduit sur le blog paysage et territoire. Vendredi 25 mars 2011. URL : http://paysage-et-territoire.over-blog.com/article-la-france-compte-plus-de-50-villes-champignons-70217618.html 

9) Extraits de l’article sur le forum Paris-Skycraper. URL :

10) Cité page 12 dans Echos des CCI. N°20. Mars 2011. « La France compte plus de 50 villes-champignons ».

11) Blog Extraterritorial de Jean Dumonteil. « boomurbs, l’aménagement constaté ». 6 avril 2011. URL : http://jeandumonteil.blog.lemonde.fr/2011/04/06/boomurbs-l%e2%80%99amenagement-constate/

12) Site defisconseil.fr « La croissance phénoménale de certaines communes : les villes-champignons ». URL : http://www.defisconseil.fr/actualite-defiscalisation/2011/la-croissance-phenomenale-de-certaines-communes-les-villes-champignons-10094.php

13) Compte-rendu du conseil municipal de Fonsorbes du 21 avril 2011. Page 9.

14) L’Independant. Vendredi 13 mai 2011. « Canet-en-Roussilon. Qui sont les canétois ? ». Page 22. Martial Mehr. URL : http://www.lindependant.fr/2011/05/13/qui-sont-les-canetois,17350.php

15) Urbanisme. Mai-Juin 2011. N°378. Rubrique Bruits de ville. Thierry Paquot. « Hexagone. La France compte 54 boomburbs ». URL : http://www.urbanisme.fr/issue/magazine.php?code=378&section=TOWN#anchor_1085

16) Blog GéoPopulation. 2 juin 2011. « Démographie France : zoom sur les « boomburbs à la française ». URL : http://www.geopopulation.com/20110602/demographie-france-zoom-sur-les-boomburbs-a-la-francaise/

17) Blog immobilier-finance-gestion . Dimanche 5 juin 2011. « France boomburbs : croissance démographique hors normes de 54 communes ». URL : http://immobilier-finance-gestion.over-blog.com/article-france-boomburbs-croissance-demographique-hors-normes-de-54-communes-75776358.html

18) Le Monde. 5 juillet 2011. Page 1 et page 10 rubrique « Planète ». « Les banlieues champignons prospèrent en France ». Grégoire Allix.

19) 5 juillet 2011. Rubrique : « Ultimas noticias ». URL : http://m.noticias.uol.com.br/midiaglobal/lemonde/2011/07/05/urbanizacao-dos-suburbios-causa-diminuicao-gradual-das-terras-agricolas-na-franca.htm

20) Site RFI.fr. Tuesday 05 July 2011. “French press review 5 July 2011”. Carla Westerheide. URL : http://www.english.rfi.fr/france/20110705-french-press-review-5-july-2011

21) Site ACAD.asso.fr . “Des “boomburbs à la française” ? URL : http://www.acad.asso.fr/?des-boomburbs-a-la-francaise

22) blog controversia.com « Urbanizacao dos surburbios causa diminuicao gradual das terras agricolas na franca”. URL : http://www.controversia.com.br/index.php?act=textos&id=9445

23) Rhône Alpes Méditerranée. Juillet-Septembre 2011. Article du Monde cité en NBP page 42. Maurice Vincent. « Démographie, enjeu d’action politique ».

24) Site syndicat des architectes du Var. « Les boomburbs ou le grignotage des terres agricoles ». 22 juillet 2011. URL : http://syndicat-architectes-var.org/blog/archives/1298  

25) Cité sur le blog d’Antoine Vielliard. Mercredi 10 août 2011. “Avec nous, faites de St Julien en Genevois une ville à vivre ». URL : http://antoinevielliard.hautetfort.com/tag/boomburbs

26) Mag2Lyon. Octobre 2011. Numéro 28. Rubrique « Politique ». Pages 44-45. Gautier Guigon. « Boomburbs : « une ville périphérique » ».

Publicités

Les 100 plus fortes croissances communales françaises sur un quart de siècle. Une comparaison édifiante

novembre 12, 2011 1 commentaire

Référence de l’article :

Laurent CHALARD, Gérard-François DUMONT (2008). « Les 100 plus fortes croissances communales françaises sur un quart de siècle. Une comparaison édifiante ». Population & Avenir. N°686. Janvier-Février 2008. Pages 14-19.

Contexte :

En utilisant la même base de données, fournie par l’Insee, de l’évolution démographique de toutes les communes françaises entre 1962 et 1999, précédemment utilisée dans le cadre de l’article sur les communes en déclin démographique, il était possible de comparer les communes connaissant la plus forte croissance démographique en pourcentage et en valeur absolue. L’objectif était de déterminer s’il n’existait pas une géographie différente de la croissance urbaine en France en fonction du choix du critère retenu.

Résumé (source Urbamet ) :

Entre le recensement de 1975 et celui de 1999, il est possible de distinguer les communes à la plus forte croissance démographique. Les communes sont réparties selon cinq types et selon six ensembles régionaux. Les cent communes françaises à la plus forte croissance sont comparées en valeur absolue et en valeur relative. C’est en Méditerranée et en Ile-de-France que l’on trouve le plus grand nombre de communes à forte croissance relative et à forte croissance absolue. Les meilleures croissances relatives se trouvent dans les communes para-urbaines et de ville nouvelle et la meilleure croissance dans les communes périurbaines.

Commentaire :

Cet article a permis de déterminer une nouvelle catégorie de communes, les communes périphériques à forte croissance démographique en valeur absolue, qui sera à l’origine trois ans plus tard de l’article sur les boomburbs à la française.

Le bilan démographique des maires

novembre 12, 2011 1 commentaire

Référence de l’article :

Laurent CHALARD, Gérard-François DUMONT (2008). « Le bilan démographique des maires ». Population & Avenir. N°686. Janvier-Février 2008. pages 4-8 et 20.

Contexte :

A la veille des élections municipales de 2008, il semblait pertinent de réaliser un article comparant les évolutions démographiques des grandes communes françaises depuis 1999. Il s’agissait de bien distinguer les communes en croissance de celles déclinantes, en s’appuyant sur des facteurs explicatifs. L’article reposait toujours sur les données provisoires du recensement rénové.

Résumé (source Urbamet) :

Pour 376 communes de 20 000 habitants ou plus, il est possible de comparer l’évolution démographique de la population de leurs ménages entre 1999 et 2005. Ces communes qui comptabilisent plus du tiers de la population de la France métropolitaine ont une croissance démographique en moyenne inférieure à la moyenne nationale. Deux grands types se distinguent : les communes périurbaines ou paraurbaines ont une croissance supérieure à la moyenne nationale alors que les communes centres ont une croissance inférieure à la moyenne nationale. 21 communes sur 25 qui ont une croissance égale ou supérieure à 10 % sont en Ile-de-France et 18 d’entre elles sont en Petite couronne. Parmi les 25 communes qui ont connu un accroissement démographique entre 7,7 et 9,8 %, on trouve 15 communes franciliennes dont 10 en petite couronne. Les communes qui ont une forte diminution de population se trouvent au nord-est de la France.

Commentaire :

Cet article généraliste distinguait clairement les communes en croissance et les communes en déclin démographique. Son plan m’a servi de modèle pour l’article publié deux ans plus tard portant cette-fois ci sur les agglomérations et sur une période beaucoup plus longue. Cette recherche m’a conforté dans l’intérêt de consacrer une partie de mon travail à l’étude du déclin urbain, et pas seulement de la croissance.

Impact :

L’impact de l’article fut réel, étant cité deux fois dans la presse nationale. Ce fut la première fois que mon nom apparaissait, ce qui constituait le début d’une certaine reconnaissance de mon travail. Les Echos ont consacré une page entière à l’article, abordant uniquement la thématique du déclin urbain. Dans Sciences Humaines, ce n’était qu’un petit article.

1) Les Echos. 12 février 2008. Rubrique Population – Collectivités Locales – Emploi. Page 5. « Les villes sont souvent démunies face à la diminution de leur population ». Philippe Moreau.

2) Sciences Humaines. Avril 2008. N°192. Rubrique Actualité de la recherche. Page 18. « Les villes qui gagnent et celles qui perdent ». Benoît Richard. URL : http://scienceshumaines.com/les-villes-qui-gagnent-et-celles-qui-perdent-benoit-richard_fr_22103.html

3) Cité dans le Blog Alfortville Confluence. « La croissance démographique d’Alfortville : gestion ou pression foncière incontrôlée ? ». 3 octobre 2008. URL :  http://alfortvilleconf.canalblog.com/tag/population

4) Cité en bibliographie dans le chapitre 2 par E. CUNNINGHAM-SABOT, S. FOL (2010). « Vieillissement et migrations, réflexions à partir de la Basilicate et de la Bretagne » in M. BARON, E. SABOT, C. GRASLAND, D. RIVIERE, G. VAN HAMME. Villes et régions européennes en décroissance, Hermes, 2010, 368 pages.

Le nouveau palmares des grandes communes de France

Référence de l’article :

Laurent CHALARD, Gérard-François DUMONT (2005). « Le nouveau palmarès des grandes communes de France » Population & Avenir. N°675. Novembre-Décembre 2005.  Pages 4-10.

Contexte :

Suite à la parution des premiers résultats de l’enquête de recensement de 2004, l’article avait pour but de déterminer les évolutions démographiques 1999-2004 pour les grandes communes. Il s’appuyait sur une méthode de redressement de la population (faisant l’objet d’un article spécifique dans le même numéro), étant donné les écarts de dynamique démographique constatée par rapport à la période intercensitaire précédente.

Résumé (source Urbamet) :

La première enquête de recensement, effectuée dans le cadre du recensement dit « rénové », permet de comparer la population des ménages des grandes communes. Une méthode de correction des taux d’accroissement permet de distinguer les grandes communes de France ayant gagné en population entre 1999 et 2004 de celles ayant perdu. Il est ainsi montré que la population des ménages des grandes communes ne connaît pas de renouveau réel, mais plutôt une phase de stabilisation, voire même de diminution entre 1999 et 2004. En Ile-de-France, Paris est en très légère diminnution alors que le recensement confirme le renouveau des grandes communes limitrophes de la capitale comme Issy-les-Moulineaux, Levallois-Perret, Ivry-sur-Seine ou bien Saint-Denis. Cependant, d’autres comme Aulnay-sous-Bois, Créteil ou Nanterre voient leur population diminuer. Dans l’ouest de la France, le taux brut d’accroissement de la population des ménages des grandes communes s’affaisse par rapport aux années 1990-99. Dans le Grand Est et le Nord, les grandes communes sont en déclin alors qu’au Sud, les grandes communes sont en stagnation ou en croissance. il apparaît qu’en France, comme aux Etats-Unis, la croissance, qu’elle soit démographique ou économique, se fasse pour l’essentiel à la périphérie des grandes communes.

Commentaire :

Les tendances constatées dans cet article, reposant alors sur des données provisoires, se sont confirmées suite à la parution des chiffres définitifs des populations légales au 1° janvier 2006.  Par contre, pour certaines communes, comme Créteil, l’Insee ayant revu complètement ses chiffres entre-temps, l’analyse était fausse. La conclusion est primordiale car c’était la première fois dans mes recherches que j’avançais cette ressemblance entre les évolutions des villes françaises et celles états-uniennes.

Impact :

Population & Avenir étant alors une revue à notoriété presque inexistante, l’impact de l’article fut (presque) nul.

1) Cité dans La Lettre Intergéo N°4. Décembre 2005.

2) Cité en bibliographie par Gérard-François DUMONT (2008). Populations et territoires de France en 2030 : le scénario d’un futur choisi. L’Harmattan. 222 pages.